Psychothérapie et interventions psychosociales

La psychothérapie et les traitements psychosociaux peuvent aider les patients à prendre leur maladie en charge en leur facilitant la découverte de nouvelles méthodes d’adaptation psychologique et sociale9.

Ils favorisent chez le patient une réflexion sur soi-même, sur les autres et sur son environnement, et peuvent ainsi réduire les répercussions de la maladie sur la capacité à gérer les aspects sociaux de la vie quotidienne (faire les courses, rencontrer d’autres personnes…). Il existe de nombreuses formes de psychothérapie, utilisant parfois une approche cognitive (relative à la pensée) ou comportementale9, c’est-à-dire visant à aider le malade à avoir une réflexion et un comportement plus appropriés, et à améliorer sa capacité de fonctionnement social dans des environnements tels qu’à la maison, au travail, dans la communauté et à l’hôpital. La psychothérapie est assurée par un professionnel de la santé mentale, individuellement ou en groupes intégrant la famille du patient9. L’approche psychothérapeutique et psychosociale est de plus en plus utilisée par les équipes de santé mentale dans le cadre de leur pratique quotidienne.

La psychothérapie1,9

La psychothérapie est le traitement des troubles affectifs et mentaux par des méthodes verbales, par opposition aux médicaments et aux moyens physiques. Parler de sa réalité avec une personne formée et empathique peut progressivement amener la personne atteinte de schizophrénie à mieux se comprendre et à trouver des moyens de gérer sa maladie en lui permettant de s’exprimer sur son quotidien avec une personne qui y est extérieure.

La réadaptation9

Nombreux sont les patients atteints de schizophrénie qui parviennent à surmonter les difficultés, aidés en cela par les programmes sur la résolution de problèmes, les aptitudes de vie, la gestion de budget, et le soutien à la reprise des études ou du travail. Les rencontres avec d’autres personnes souffrant également de schizophrénie et en voie d’amélioration peuvent apporter une aide importante.

La psychothérapie individuelle1,9

La psychothérapie individuelle consiste en des entretiens réguliers avec un psychiatre, un psychologue, un travailleur social en psychiatrie ou un infirmier psychiatrique. Les thérapies peuvent cibler différentes problématiques : problèmes actuels ou passés, expériences vécues, pensées, sentiments ou relations. Il existe de nombreux types de thérapie, plus ou moins adaptés à chaque individu. Ces options ne permettent pas d’obtenir des résultats satisfaisants chez toutes les personnes atteintes de schizophrénie. Il est important d’obtenir des conseils sur la meilleure approche possible dans chaque cas, ainsi que sur son association à d’autres traitements en cours.

La thérapie comportementale et cognitive1,9

La thérapie comportementale et cognitive (TCC) aide les patients à réfléchir sur la vision qu’ils ont d’eux-mêmes, des autres et du monde qui les entoure, ainsi que sur l’influence que leurs actes peuvent avoir sur leurs pensées et leurs sentiments. La TCC peut aider à modifier la façon de penser (aspect « cognitif ») et d’agir (aspect « comportemental ») des personnes pour les aider à aller mieux. Contrairement à d’autres traitements fondés sur la verbalisation des problèmes accompagnant une maladie, la TCC se concentre sur les problèmes et les difficultés rencontrés « ici et maintenant ». Elle recherche des moyens d’améliorer l’état psychique actuel du patient.

L’éducation de la famille1,9

À leur sortie de l’hôpital, les personnes atteintes de schizophrénie sont souvent confiées aux soins de leur famille. Il est donc important pour la famille ou les aidants de s’informer le plus possible sur la schizophrénie pour bien comprendre les difficultés et les problèmes qui peuvent être associés à cette maladie. Ils devraient également apprendre à minimiser le risque de rechute, par exemple :

  • Les interventions familiales peuvent aider l’ensemble de la famille à élaborer des modèles de comportement favorisant la compréhension et le soutien;
  • Les programmes d’éducation peuvent apprendre aux familles à faire face à leurs problèmes et les informer sur l’aide qui s’offre à eux (santé, logement et services sociaux).