Les réponses à vos questions

Peut-on guérir de la schizophrénie?

À l’heure actuelle, il n’est pas possible de guérir définitivement la schizophrénie. Il existe, cependant, des traitements qui permettent de contrôler les symptômes et d’aider les patients à avoir une meilleure qualité de vie. Le traitement contre la schizophrénie peut être nécessaire à long terme, voire à vie.

Quelle aide les traitements antipsychotiques peuvent-ils apporter?

Le traitement antipsychotique permet de réduire les symptômes de la schizophrénie. Lorsqu’il est pris de façon régulière et conformément aux directives du médecin, il peut contribuer à stabiliser la maladie tout en soulageant les symptômes. La probabilité de rester en bonne santé et d’éviter l’hospitalisation est bien supérieure chez les patients qui prennent un médicament antipsychotique comme prescrit. Les médicaments peuvent aider les personnes atteintes de schizophrénie à retrouver une vie plus normale.

Au bout de combien de temps les médicaments commencent-ils à agir?

Le temps de réponse au traitement antipsychotique varie selon les personnes. Les médicaments pris par voie orale doivent permettre d’obtenir en quelques jours les concentrations stables et efficaces du médicament1. Avec les médicaments injectables, la première injection n’aura pas d’effet immédiat. L’obtention d’une concentration stable et efficace peut demander quelque temps, souvent quelques semaines, bien que certains nouveaux médicaments injectables agissent plus rapidement. Certains médicaments injectables doivent être associés à des médicaments oraux jusqu’à ce que l’injection libère des concentrations thérapeutiques de médicament.

Pendant combien de temps le médicament est-il nécessaire?

Il est très important de prendre les médicaments régulièrement, sans interruption (conformément aux instructions du professionnel de santé), pour garder les symptômes sous contrôle et éviter le retour de la maladie (la rechute) ou l’aggravation des symptômes. Les personnes atteintes de schizophrénie doivent continuer à prendre leurs médicaments même, et surtout, si elles se sentent mieux, et ce afin de maintenir l’amélioration. Dans de nombreux cas, les patients doivent prendre un antipsychotique pendant une très longue durée, voie toute la vie.

Le traitement aura-t-il des effets secondaires?

Comme tout médicament, les antipsychotiques peuvent avoir des effets secondaires, mais ceux-ci peuvent généralement être pris en charge. La prise de poids, les symptômes extrapyramidaux et la sédation sont souvent considérés comme les effets secondaires les plus problématiques et peuvent avoir une influence sur le choix du médicament9.

Certaines personnes peuvent cependant ne présenter aucun effet secondaire. Il est donc important de parler au médecin de tout effet qui survient. Les patients ne doivent pas interrompre la prise du médicament ni modifier la dose sans en parler d’abord avec leur médecin. Toute interruption ou modification du traitement sans l’accord du médecin diminuera l’efficacité du médicament. Les effets secondaires ne durent parfois que quelques semaines, le temps que l’organisme s’adapte au nouveau médicament, ou peuvent être soulagés par la prise d’autres médicaments prescrits à cet effet.

Le médicament peut-il être arrêté lorsque le patient va mieux?

La schizophrénie étant une affection chronique, les rechutes surviendront dans de nombreux cas si on cesse de prendre le médicament. Un traitement antipsychotique à long terme est souvent nécessaire pour que l’impression de mieux-être se maintienne. Votre équipe médicale évaluera régulièrement votre traitement médicamenteux.

Les médicaments créent-ils une dépendance?

Les patients et leur famille craignent parfois que les antipsychotiques utilisés pour traiter la schizophrénie entraînent une dépendance. Cependant, les antipsychotiques ne provoquent pas d’euphorie ni de comportement toxicophile chez ceux qui en prennent. Autre idée fausse sur les antipsychotiques : qu’ils exerceraient un contrôle sur l’esprit, ou serviraient de « camisole chimique ». À la dose appropriée, les antipsychotiques n’« assomment » pas les patients et ne suppriment pas leur libre arbitre.

Faut-il cesser de prendre le médicament s’il n’est pas efficace?

Il est très important de ne pas interrompre la prise du médicament et de ne pas modifier la dose sans en parler d’abord avec le médecin. Toute interruption ou modification du traitement sans son accord diminuera l’efficacité du médicament.

Que faire si les symptômes réapparaissent ou s’aggravent malgré la prise des médicaments?

En parler à son médecin. Il pourra modifier la posologie ou prescrire un autre médicament ou un autre mode d’administration afin d’obtenir un meilleur contrôle des symptômes. Les médicaments antipsychotiques ne sont pas tous semblables; il peut être nécessaire d’essayer plusieurs options pour trouver la plus efficace.