Idées fausses sur les médicaments

De nombreuses idées fausses relatives aux médicaments utilisés dans le traitement de la schizophrénie peuvent être source d’inquiétude pour les patients et leur famille.

Outre les inquiétudes concernant les effets secondaires, ils se demandent parfois si ces médicaments ne risquent pas d’entraîner une dépendance. Cependant, les antipsychotiques ne provoquent pas d’euphorie ni de comportement toxicophile chez ceux qui en prennent. Autre idée fausse sur les antipsychotiques : qu’ils exerceraient un contrôle sur l’esprit, ou serviraient de « camisole chimique ». À la dose appropriée, les antipsychotiques n’« assomment » pas les patients et ne suppriment pas leur libre arbitre. Si certains de ces médicaments peuvent avoir un effet sédatif et provoquer une certaine somnolence, cet effet peut être utile en début de traitement, notamment si le patient est agité. La posologie peut être adaptée, ou le médicament peut être remplacé par un autre une fois que les symptômes sont suffisamment contrôlés.

Les médicaments constituent la base du traitement de la schizophrénie; c’est le moyen le plus efficace de contrôler les symptômes de la maladie. Ils permettent au patient de prendre part à d’autres formes de traitement et de reconstruire sa vie.