Les amis et la famille

La schizophrénie peut avoir des répercussions considérables sur la vie des patients et de ceux qui leur sont proches ou leur prodiguent des soins.

Les personnes s’occupant de malades atteints de schizophrénie ont parfois du mal à faire face aux épisodes psychotiques et aux symptômes positifs et négatifs du patient. S’occuper d’un proche atteint de schizophrénie peut représenter une occupation à plein temps, très difficile à combiner avec une carrière et la charge d’une famille. En outre, les aidants peuvent se sentir totalement désemparés et tristes, ce qui risque de perturber leurs activités familiales, sociales ou professionnelles.

Soutien

La famille joue un rôle très important auprès des personnes souffrant de schizophrénie grâce au soutien financier, affectif et social qu’elle peut leur apporter. Il peut s’agir d’une aide pratique pour les tâches domestiques comme le ménage, la cuisine ou l’hygiène personnelle, d’accompagner le patient chez le médecin ou de le motiver à prendre ses médicaments comme prescrits. En respectant le traitement et en allant régulièrement chez le médecin, il est possible de contrôler bon nombre des symptômes psychotiques, ce qui peut permettre au patient de poursuivre normalement sa vie quotidienne.

Vie de famille

Les patients souffrant de schizophrénie bénéficiant d’un soutien familial acquièrent souvent de meilleures aptitudes de vie (fonctionnement) que ceux qui sont isolés. Même ceux qui vivent seuls ont besoin du soutien de leur famille et de leurs amis. Un environnement stable peut aider les patients à poursuivre leur traitement et à rester en contact étroit et continu avec leur médecin et leur équipe soignante1.